•  

     

  •  

     

    "Musée"  dubocage de bléville

      


    "Musée"  dubocage de bléville

     


     

     

    "Musée"  dubocage de bléville


    "Musée"  dubocage de bléville

     

    Michel-Joseph Dubocage père est un marin français, né au Havre dans le quartier Notre-Dame, le 28 janvier 1676, et mort en 1727.

    Il est le fils de Marie Dufresnil et de Nicolas Dubocage, capitaine de navire. Il s'engage dans la Marine du roi pendant la guerre de la Ligue d'Augsbourg. Son ardeur au combat et ses blessures lui valent le grade de lieutenant de frégate légère à l'âge de 16 ans et une épée d'honneur de la part de Louis XIV. Il sert comme corsaire dans l'escadre de Jean Bart.

    Il obtient le commandement de la frégate royale La Dauphine, qu’il utilise comme navire corsaire. Il perd ce navire armé de 30 canons le 11 décembre 1704, sur le rocher la Natière, à l’entrée du port de Saint-Malo en ramenant une prise anglaise. L'équipage a pu se sauver sur la prise et Michel Dubocage sera blanchi de ce naufrage.

    Entre le 28 août 1707 et le 23 août 1716, il participe à une expédition commerciale de neuf ans dans l'océan Pacifique à bord de la Découverte aller et retour par le Cap Horn. Il découvre le 3 avril 1711 l'île de la Passion actuellement connue sous le nom de l’île de Clipperton. Il négocie en Chine à Amoy (Xiamen) probablement le premier traité commercial maritime franco-chinois consigné par écrit dans un journal de navigation (AN - Marine 4 jj 47).

    À son retour au Havre, fortune faite, il monte une maison de négoce à laquelle il associera son fils prénommé Michel Joseph comme lui. Il achète un hôtel particulier au cœur du quartier Saint-François, qu'il agrandit et acquiert par ailleurs dans les environs du Havre la seigneurie de Bléville dont il portera le nom, la Vavassorie de Gainneville, une ferme à Soquence et des terres à Octeville. Pendant les disettes de 1720-1725, en liaison avec le financier Samuel Bernard, il fera venir au Havre, à son compte et parfois à perte, de nombreux navires chargés de blé. Il est enterré dans l'église de Bléville ainsi que son fils,tous deux souvent confondus.

    Michel-Joseph Dubocage fils, né le 5 mai 1707, Michel-Joseph Dubocage de Bléville exerce pendant près de 30 ans le commerce maritime et devient l'un des premiers négociants du Havre. Entre juillet 1749 et juin 1750, il reçoit et expédie plus de 300 navires tant français qu'étrangers dont il est le consignataire. Il prend une part importante dans l'importation des blés étrangers en 1734, 1740-1750. En plus d'être directeur de la Compagnie de l'île Saint-Jean dans le Golfe du Saint-Laurent il est, selon l'Académie des Sciences Arts et Belles Lettres de Rouen à la tête de deux respectables maisons de Rouen et d'une entreprise assez considérable pour l'île de la Martinique.

    Maire-échevin du Havre pendant huit ans, de 1738 à 1743, il fait exécuter le pavage des rues et l'alimentation de la ville par les eaux de Trigauville. Passionné d'histoire naturelle, membre de l'Académie de Rouen, il est l'auteur d'un mémoire sur le port, la navigation et le commerce du Havre. Il meurt en 1756 à l'âge de 49 ans. Il avait été anobli par lettres Patentes de Louis XV en 1753.

    Copie: Wikipédia

    Michel Joseph Dubocage father is a French sailor, born in Le Havre in the Notre Dame area, January 28, 1676, and died in 1727.

    He is the son of Marie and Nicolas Dufresnil Dubocage, captain. He enlisted in the Navy during the King War of the League of Augsburg. His fighting spirit and his injuries earned him the rank of Lieutenant Commander light at the age of 16 years and a sword of honor from Louis XIV. It serves as a privateer in the squadron of Jean Bart.

    He obtained the command of the royal frigate La Dauphine, which he uses as pirate ship. He loses the 30-gun warship December 11, 1704, on the rock Natière at the entrance of the port of Saint-Malo in bringing a UK Plug. The crew was able to save the plug Michel Dubocage be cleared of the wreck.

    Between 28 August 1707 and 23 August 1716, he participated in a commercial shipment of nine years in the Pacific Ocean aboard Discovery and return by Cape Horn. He discovers April 3, 1711 the Passion Island now known as the island of Clipperton. He negotiates in China Amoy (Xiamen) probably the first Franco-Chinese maritime trade treaty documented in a logbook (AN - Marine 4 dd 47).

    Upon his return to Havre, made his fortune, he set up a trading house which he will associate his son named Michael Joseph like him. He buys a mansion in the heart of St. Francis, it expands and becomes also in the vicinity of the lordship of Havre Bléville he will name, Vavassorie Gainneville, a farm and land Soquence Octeville . During the famine of 1720-1725, in conjunction with the financial Samuel Bernard, he will come to Havre, on his own and sometimes loss of many ships loaded with wheat. He is buried in the church of Belville and his son, both often confused.

    Michel Joseph Dubocage son, born May 5, 1707, Michael Joseph Dubocage Belville has for nearly 30 years maritime trade and became one of the first merchants of Havre. Between July 1749 and June 1750, it receives and sends more than 300 French and foreign vessels which he is the consignee. It plays an important role in the importation of foreign corn in 1734, from 1740 to 1750. In addition to being director of the Society of St. John Island in the Gulf of St. Lawrence is, according to the Academy of Sciences Arts and Literature of Rouen at the head of two respectable houses of Rouen and a sizable business for the island of Martinique.

    Mayor Alderman Le Havre for eight years, from 1738 to 1743, he executed the street paving and feeding the city by water Trigauville. Natural history enthusiast, member of the Academy of Rouen, he is the author of a thesis on the port, navigation and trade Havre. He died in 1756 at the age of 49 years. He was knighted by Letters Patent of Louis XV in 1753.

     

                    Accès libre et gratuit aux salles d'exposition du rez-de-chaussée et au premier étage

     

    Visite guidée des salles d'exposition et du premier étage le dimanche à 15 h 30

    • Plein tarif : 2 €
    • Tarif réduit : 1 € (groupes à partir de 6 personnes, les familles nombreuses, les personnes à mobilité réduite)
    • Gratuit pour les moins de 26 ans, les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux et les titulaires de la carte ICOM.
    • Pass Inter-musées : 7 € (Musée de l'Hôtel Dubocage de Bléville, Maison de l'Armateur et Abbaye de Graville)
    • Modes de paiement acceptés : espèces, chèque et chèque-vacances

    Visite guidée des réserves le dernier samedi des mois de mars, juin, septembre et décembre à 14 h

    • Tarif unique : 5 €
    • Gratuit pour les moins de 26 ans, les demandeurs d'emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux et les titulaires de la carte ICOM.
    • Modes de paiement acceptés : espèces, chèque et chèque-vacances

    Visite commentée pour les groupes (sur réservation)

    • visite guidée des salles d'exposition  et de la galerie d'étude : Forfait conférencier de 30 €
    • visite guidée des réserves : 4 € par adulte (15 personnes maximum)
    • Atelier/ visite guidée des salles d'exposition et/ou des réserves pour les groupes scolaires et les groupes d'enfants : forfait conférencier de 30 €

    Se renseigner au 02 35 42 27 90

    Free access to the exhibition halls on the ground floor and first floor

    Guided tour of the exhibition halls on the first floor and on Sunday at 15: 30 pm
    Full price: € 2
    Reduced rate: € 1 (groups of 6 people, large families, disabled)
    Free for children under 26 years, job seekers, beneficiaries of social minima and ICOM card holders.
    Pass Inter-museums: € 7 (Museum Hotel Dubocage Belville, House Owner and Abbey Graville)
    Methods of payment accepted: cash, check and check-holiday

    Tour reservations on the last Saturday of March, June, September and December at 14 pm
    • Single Price: 5 €
    Free for children under 26 years, job seekers, beneficiaries of social minima and ICOM card holders.
    Methods of payment accepted: cash, check and check-holiday

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique