• Chardonneret Elégant (Elegant goldfinch)

     

    Le chardonneret adulte et son juvénile ont le bec rose pâle, pointu et effilé, la queue fourchue, les yeux marron foncé et les pattes grises.

     

    L'adulte a la face rouge écarlate, entouré de blanc et de noir (ou de gris chez trois sous-espèces), le dos et les flancs bruns, la queue noire avec des taches blanches et le croupion blanc. Le plumage de ses ailes est noir rayé d'une large bande d'un jaune vif. Le dimorphisme sexuel est peu marqué chez cette espèce : la femelle est un petit peu moins bariolée que le mâle, et le plumage rouge de sa face ne passe pas derrière les yeux contrairement au mâle. L'adulte mesure environ 20 à 25 cm d'envergure, 12,5 de cm de longueur et pèse de 14 à 18 g.

    Le jeune est d'une couleur fauve-grisâtre un peu terne, et ne possède pas le rouge-blanc-noir de l'adulte sur la tête. Il est rayé sur le ventre et sur le dos avec une large bande alaire jaune et une queue noire.

    Son chant est un gazouillis fluide et répété dont les "sticlitt" et les "didelitt" s'entremêlent. Lorsqu'il est anxieux il lance un doux "èh-i" et des rafalements. Son agressivité se traduit par un "crrrr" guttural.

    Il est assez gracieux, très sociable et son vol est onduleux et dansant, mais très erratique.

    Assez farouche surtout à la saison de la nidification, il se perche principalement à la cime des arbres.

    Lors de la parade nuptiale, le chardonneret élégant étant très agressif, les disputes entre mâles ou entre un mâle et une femelle ne sont pas rares, et l'on entend leurs cris gutturaux très typiques.

    En mars les mâles déjà en couple s'approchent du perchoir de la femelle en prenant une posture assez curieuse : ils bombent le dos, et se tournent de gauche à droite, en étirant soit une aile, soit la queue. Les scientifiques pensent que c'est fait pour exhiber la couleur jaune des plumes et les taches que le chardonneret possède sur les rectrices. Pendant ce temps la femelle tourne le corps d'un côté et de l'autre. Cette parade se termine par un apport de nourriture du mâle à la femelle qui pendant ce temps ouvre ses ailes en tremblotant tel un juvénile se faisant nourrir.

    Le chardonneret est exclusivement granivore.

    • Il recherche avant tout les graines de chardons (ce qui lui vaut son nom) et de bardanes car grâce à son bec effilé, il peut très bien les enlever sans se piquer et parvient à les décortiquer très habilement.
    • Il se nourrit aussi de graines de bouleaux et d'aulnes.
    • La fleur de cosmos (plante) en train de faner ou de sécher lui fournit une nourriture appréciée (il s'accroche aux tiges qu'il fait plier et extrait les akènes à grands coups de bec).
    •  
    •  

      Au printemps, la saison des nids commence et le chardonneret se fait très discret. Rares sont les prédateurs qui remarquent le nid construit par la femelle car elle le camoufle habilement. Elle recouvre les parois extérieures du nid avec des brindilles, des fines herbes et de la soie d'araignée. L'intérieur est garni de duvets végétaux : plumes, lichens...

       

      Le chardonneret niche dans les arbres, souvent en bout de branche et parfois dans les haies, dans les pruniers, pommiers les cyprès ou les cerisiers. Si elle se trouve dans un jardin ou dans un parc, la femelle choisira plutôt les érables ou les peupliers. Une fois le nid fini, la femelle pond de quatre à six œufs blanchâtres tirant vers le bleu avec des taches brunes, d'une longueur de 15-20 x 12- 14 mm, qu'elle couve seule pendant 12 à 14 jours, tandis que le mâle la ravitaille au nid pendant ce temps.

    •  

      À l'éclosion des œufs, les oisillons sont - comme la plupart des autres oisillons - recouverts d'un léger duvet très long et très épais donc très chaud. Les parents nourrissent leurs petits avec des pucerons et ensuite avec des graines prédigérées. Au bout de deux semaines, lorsque les petits peuvent voler, ils quittent le nid, mais les parents les nourrissent encore pendant quelque temps. Ensuite les jeunes forment de petites bandes nombreuses qui vagabondent l'hiver.

       

      Le chardonneret élégant produit deux à trois couvées par année.

    • Il vit une douzaine d'années, au maximum 15 ans.
    • On trouve le chardonneret dans toute l'Europe (et aussi au Cap-Vert et à la Réunion), tous les pays qui bordent la Méditerranée, le Moyen-Orient sauf le Yémen, et dans toute l'Asie sauf l'Asie du Sud-Est et les Corées. Il a été introduit au Brésil, en Uruguay, en Nouvelle-Zélande, en Australie et aux Açores. Exceptionnellement il a été observé en Argentine, au Japon et en Oman.

      Seuls les individus nordiques sont considérés comme migrateurs

    •  

      Le chardonneret vit dans les vergers, parcs, jardins et autres lieux cultivés, mais en automne et en hiver, il recherche les chardons, donc il préfère les bords des routes et les terrains en friche.

       

      Dès le mois d'août il se regroupe en bandes de congénères de la même espèce, dans les espaces à découvert et les cultures, recherchant la proximité des mares et des ruisseaux. Mais il se regroupe aussi avec des individus d'autres espèces tels que des tarins des aulnes, dont leur alimentation très semblable les fait souvent se côtoyer.

    • Copie Wikipédia
    •  

    The adult and juvenile goldfinch are pale pink beak, sharp and slender, forked tail, dark brown eyes and gray legs.
    The adult face scarlet, surrounded by black and white (or gray in three subspecies), the back and flanks brown, black tail with white spots and white rump. The plumage is black striped wings of a wide band of bright yellow. Sexual dimorphism is not marked in this species the female is a little less colorful than the male, and red plumage of his face does not pass behind the eyes unlike the male. The adult is about 20-25 cm wide, 12.5 cm in length and weighs 14 to 18 g.
    Young is a tawny-gray a bit dull, and lacks the red-white-black of the adult head. It is scratched on the belly and on the back with a broadband yellow wing and tail black.
    Its song is a twittering and repeated fluid whose "sticlitt" and "didelitt" intermingle. Anxious when he throws a soft "oh-i" and rafalements. His aggressiveness translates into "crrrr" guttural.
    It is quite graceful, very sociable, and its flight is undulating and dancing, but very erratic.
    Fierce enough especially in the nesting season, they mainly stick to the treetops.
    During courtship, the goldfinch is very aggressive disputes between males or between male and female are not uncommon, and we hear their guttural cries very typical.
    In March, the couple males already approaching the female perch taking a curious posture: they bulge back, turn left and right, stretching is a wing or tail. Scientists believe that this is done to show off the feathers and yellow stains on the goldfinch has the rectrices. Meanwhile the female turns of the body on one side and the other. The parade ends with a supply of food from the male to the female during this time opens its wings quivering like a juvenile being fed.
    The goldfinch is exclusively granivorous
    It seeks above all the seeds of thistles (which earned him his name) and burdock because through his nose pliers, it may very well be removed without poking and manages to dissect skillfully.
    It also feeds on seeds of birch and alder.
    The cosmos flower (plant) being fade or dry it provides a popular food (it clings to the stems and extract it bends achenes with large beaks).
    In spring, the nesting season begins and the goldfinch is very discreet. Few predators who notice the nest built by the female as she deftly camouflages. It covers the outer walls of the nest with twigs, herbs and spider silk. The interior is lined with duvets plant feathers, lichens ..
    The goldfinch nests in trees, often after branch and sometimes in hedges, in plum, apple or cherry cypresses. If it is in a garden or in a park, the female chooses rather maples or poplars. Once finished the nest, the female lays four to six whitish eggs pulling blue with brown spots, with a length of 15-20 x 12-14 mm, which she incubates alone for 12-14 days, while that refuels the male at the nest during this time
    At hatching, the chicks are - like most of the other chicks - covered with a light down a very long and very thick hot. Parents feed their young with aphids and then predigested with seeds. After two weeks, when the kids can fly, they leave the nest, but parents feed them for some time. Then the young are many small bands that roam the winter.
    The goldfinch produces two to three broods per year.
    He saw a dozen years, maximum 15 years.
    Goldfinch found throughout Europe (and also in Cape Verde and the Meeting), all the countries bordering the Mediterranean, the Middle East except Yemen, and throughout Asia except South Asia East and the Koreas. It was introduced in Brazil, Uruguay, New Zealand, Australia and the Azores. Exceptionally it has been observed in Argentina, Japan and Oman.
    Only individuals are considered migratory northern
    The goldfinch live in orchards, parks, gardens and other places cultivated, but in autumn and winter, it looks thistles, so he prefers roadsides and fallow land.
    From August it includes strips of congeners of the same species, in open spaces and cultures, seeking near ponds and streams. But it also includes people with other species such as siskins, whose diet is often very similar to mingle.

     

    « Tarin des Aulnesgrive Litorne thrush Fieldfare »
    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :