• Insectes

    Insectes

  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Merci Marie pour ton aide

    j'ai confondu avec le chardon !!!!!!!

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Tulipes

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire

  •  


     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Les fuchsias sont un genre de plantes de la famille des Onagracées, originaires d'Amérique latine et de Nouvelle-Zélande. Ce sont des arbrisseaux, plus rarement des petits arbres ou des arbustes, qui ne supportent pas, pour la plupart, les gelées (certaines espèces comme Fuchsia magellanica sont rustiques). Il en existe une centaine d'espèces. De nombreuses variétés sont cultivées comme plantes d'ornement pour leurs fleurs pendantes très décoratives souvent bicolores, de couleur pourpre, ou rose et blanc.

    Le nom du genre, Fuchsia, a été dédié par Charles Plumier, qui découvrit ces plantes à Saint-Domingue à la fin du XVIIe siècle, au botaniste allemand Leonhart Fuchs.

    Les fuchsias sont des plantes très cultivées dans les jardins d'ornement, bien qu'elles ne soient pas rustiques en régions tempérées et qu'elles doivent être généralement cultivées en serre. En général elles ne résistent pas au-dessous de 7 °C. L'espèce la plus résistante au froid est Fuchsia magellanica qui peut être cultivée en extérieur dans les régions de climat doux. La plante s'est même acclimatée en Irlande et dans le sud-ouest de la Grande-Bretagne.

    Les variétés les plus cultivées sont des hybrides, dont il existe des milliers, propagés par boutures.

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire

  • Roseau

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • La clématite des haies ou clématite vigne-blanche (Clematis vitalba L. ) est une plante ligneuse grimpante de la famille des Renonculacées.

    Elle est parfois appelée aubavis, aubervigne, bois à fumer, bois de pipe, cranquillier, herbe aux gueux, vigne de Salomon ou viorne des pauvres.

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Merci Marie pour le nom de la fleur .

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Strelitzia reginae

    Originaire d'Afrique du Sud, la Strelitzia reginae est une espèce de plante ornementale de la famille des Strelitziaceae. C'est le plus connu des oiseaux de paradis car on le trouve facilement chez les fleuristes.

    Son nom provient de la forme curieuse de ses fleurs qui ressemble à une tête d'oiseau. Il est très courant dans les massifs publics dans les régions au climat doux ou dans les jardins tropicaux et subtropicaux. Cette plante originaire d'Afrique préfère les sols riches en matière organique,il est donc conseillé de lui apporter du compost. Excepté dans le sud et sur les côtes bretonnes, l'oiseau de paradis doit être cultivé en bac et il doit hiverner dans une véranda ou la température ne descendra pas en dessous de 10 °C. Durant cette période, limitez l'arrosage en veillant à ce que le terreau ne dessèche pas complètement. En extérieur, en dessous de -2 °C les feuilles s'abîment et finissent par disparaître. Il est possible que la souche reparte au retour du printemps.

    La multiplication par division des rejets est la plus adaptée même si le semis n'est pas à exclure.

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Les Syrphidae ou syrphides (ou syrphes), sont une famille de mouches du sous-ordre des Brachycera. La famille se subdivise en 3 sous-familles qui comprennent environ 200 genres et plus de 5 000 espèces décrites.

    Ces mouches imitent souvent les formes et les couleurs vives de certaines espèces d'hyménoptères. On les rencontre souvent en été sur les fleurs, principalement les ombellifères, recherchant le nectar dont elles se nourrissent et contribuant ainsi à leur pollinisation. Les larves se nourrissent de déchets, de bulbes de fleurs, de pucerons ou de larves d'autres insectes selon les espèces.

    Copie : Wikipédia

     


     

     

    Insectes


     

    Insectes

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Coccinellidae, en français coccinellidés, sont une famille d'insectes de l'ordre des coléoptères

    , appelés aussi coccinelles, ou bêtes à bon Dieu. Les coccinelles sont l'un des insectes utilisé par l'homme. Elles se nourrissent en effet de pucerons et sont donc utilisées comme insecticide naturel.

    Les coccinelles se distinguent par différents traits .

    La plupart des coccinelles sont de petite taille, de 0,1 cm à 1,5 cm. Leur corps a une face ventrale plane et la forme d'un dôme arrondi ou ovale pourvu de courtes pattes portant des tarses à quatre articles (tarses cryptotétramères) dont le 3e très petit est inséré dans le 2e dilaté cordiforme, le 4e étant allongé et muni de griffes bifides. Les élytres peuvent être marquées de taches, points ou bandes. La tête noire inclinée de haut en bas est plus ou moins recouverte par un pronotum avec deux taches blanches de part et d'autre, le pronotum formant un bouclier. Les courtes antennes sont composées de 11 articles, les 3 derniers élargis en massue (antennes monoliformes se rétractant au repos).

    Elles présentent des couleurs diverses souvent vives, aux motifs variés (signalant aux prédateurs qu'elles sont amères ou toxiques : phénomène d'aposématisme grâce à la saignée réflexe d'une humeur jaune à base de methoxypyrazines(en) secrété derrière l’articulation de leurs pattes), et parfois, sont recouvertes d'une couche de petits poils, comme la Rhyzobius forestieri. Les espèces sont souvent nommées d’après le nombre de leurs points.

    Sous les élytres se trouvent les ailes, d'un noir transparent, presque deux fois plus longues. Le coléoptère ne peut les ramener à lui que plissées en longueur et pliées en travers, et il lui faut quelques secondes pour les déployer.

    Leurs pièces buccales sont brun foncé ou noires, le dernier article des palpes maxillaires

    est élargi et sécuriforme (forme de hache). La première sternite de la plaque abdominale porte deux lignes recourbées.

    L'espèce la plus connue, Coccinella septempunctata , est rouge et possède sept points noirs sur les élytres. On trouve aussi des coccinelles à deux, cinq, dix, quatorze, vingt-deux et même vingt-quatre points. Celle à vingt-deux points est nommée Thea 22-punctata .

    Contrairement à une idée répandue, le nombre de points sur les élytres d'une coccinelle ne correspond pas à son âge, ni en nombre d'années, ni en nombre de mois. Ce motif dépend exclusivement de l'espèce  et de la sous-espèce , et permet d'ailleurs de la caractériser. Comme chez tous les coléoptères, et pour la plupart des insectes, le nom commun est attribué à l’adulte ou imago , qui est la forme ailée et adulte de l'individu, et dont la taille ne change plus.

    On rencontre la coccinelle dès la fin de l'hiver jusqu'à la fin de l'automne, dans les jardins, champs et bois. Ces insectes ont généralement une génération par an, et parfois deux.

    La métamorphose de la coccinelle comporte quatre stades : œuf, larve, nymphe et adulte. En une vie, la coccinelle peut donner naissance à des milliers de larves, insectivores. Chaque adulte a une espérance de vie de deux à trois ans. Les coccinelles sont très utiles dans la lutte biologique contre les insectes considérés comme nuisibles, tels que les pucerons, et certaines cochenilles, qu'elles dévorent en grandes quantités.

    Pendant la saison froide, les coccinelles se mettent en diapause, et trouvent refuge sous les pierres, sous l'écorce des arbres, dans les vieilles souches, dans la mousse, ou encore sous les feuilles de fleurs fanées comme les coquelicots, etc.

    Au printemps, le mâle et la femelle s'accouplent.

    Au moment de la ponte, la femelle choisit une feuille envahie de pucerons. Elle s'y installe et commence à pondre ses œufs, au nombre de cinquante à quatre cents. Les œufs sont de très petite taille, et de couleur jaune.

    Au bout de trois à sept jours, les œufs éclosent et des larves en sortent.

    Les larves, fuselées, de couleur bleu gris, métallique, ont un appétit extraordinaire, et peuvent dévorer jusqu'à neuf mille pucerons durant les trois semaines de leur développement.

    Vient alors la phase de la nymphose : les larves fixent, avec quelques fils de soie, l'extrémité de leur abdomen au verso d’une feuille, et restent ainsi recroquevillées et immobiles, pendant huit jours, pour se transformer en coccinelle adulte.

    Puis, la cuticule se fend, et l’adulte, de couleur jaune pâle, émerge. En quarante-huit heures, la coccinelle devient rouge, avec plusieurs points noirs ou jaunes.

     

     Copie : Wikipédia

     The Coccinellidae , French Coccinellidae , are a family of insects of the order Coleoptera

    , Also called ladybugs or ladybirds . Ladybugs are one of the insects used by man . They feed on aphids in effect and are therefore used as a natural insecticide .


    Ladybugs are characterized by different features.

    Most ladybugs are small , 0.1 to 1.5 cm . Their body has a flat underside and form a rounded or oval dome equipped with short legs with four items tarsus ( hock cryptotétramères ), the very small third is inserted into the second dilated hickory , the fourth being elongated and having claws bifid . The elytra are marked with spots, dots or stripes. Blackhead inclined downward is roughly coated by a white spots pronotal with two on either side, forming a shield pronotal . Short antennas are composed of 11 articles, the last three in club extended ( monoliformes antennas retracting at rest).

    They have various colors often bright , variety of patterns ( indicating the predators they are toxic or bitter : aposématisme phenomenon through reflex bleeding a yellow mood based methoxypyrazines (en) secreted behind the joint their feet ) , and sometimes are coated with a layer of tiny hairs , like forestieri Rhyzobius . Species are often named after the number of points.

    Under the elytra are the wings, a transparent black, almost twice as long . The beetle can not bring them back to him in length pleated and folded across, and it takes a few seconds to deploy .

    Their mouthparts are dark brown or black , the last article of the maxillary palps

     widened and sécuriforme ( ax shape ) . The first of the abdominal sternum plate two curved lines .

    The most known species Coccinella septempunctata , is red and has seven black spots on the elytra . There are also two ladybugs , five, ten , fourteen twenty-two , and even twenty to four points. The twenty- two points is called Thea 22 - punctata .

    Contrary to popular belief , the number of points on the elytra of a ladybug does not match his age or in years or in months . This pattern depends exclusively on the species and subspecies , and also allows to characterize . As with all beetles, and most insects , the common name is given to the adult or imago , which is the winged adult form and the individual, whose size does not change .

    Ladybug is encountered at the end of the winter to late fall , gardens , fields and woods. These insects usually have one generation per year , and sometimes two.

    The metamorphosis of the ladybug has four stages: egg , larva, pupa and adult. In life , the ladybug can give birth to thousands of larvae , insectivores. Every adult has a life expectancy of two to three years . Ladybugs are very useful in biological control against insects considered pests , such as aphids and some scale insects they eat in large quantities.

    During the cold season , ladybugs start diapause , and find refuge under stones, under the bark of trees, in old stumps , in the foam , or under the leaves of wilted flowers as poppies, etc. .

    In spring, the male and female mate .

    At the time of laying, the female chooses a leaf aphids invaded . She moved there and begins to lay her eggs , numbering from fifty to four hundred. The eggs are very small , and yellow.

    After three to seven days , the eggs hatch and larvae emerge .

    Larvae , tapered , gray , metallic blue color , have an extraordinary appetite and can eat up to nine thousand aphids during the three weeks of developpement.

    Then comes the stage of pupation the larvae attach with some son of silk , the end of their abdomen on the back of a leaf, and thus remain curled and motionless for eight days to become adult ladybug.

    Then the cuticle splits and the adult, pale yellow , emerges. In forty -eight hours the ladybug turns red, black or yellow with several points.
      


     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Abeille

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Abeille

    Abeille est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains insectes hyménoptères de la superfamille des Apoidea.

    Au moins 20 000 espèces d'abeilles sont répertoriées sur la planète1 dont environ 2 500 en Europe et 1 000 en France.

     En Europe, l'espèce la plus connue est Apis mellifera qui, comme la plupart des abeilles à miel, appartient au genre Apis.

    Cependant, la majorité des abeilles ne produisent pas de miel.

     

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique