• Papillons et insectes

     

     

    Papillons et insectes

    Vanesse du chardon  ou La belle dame

     mesure

    La Vanesse du chardon est un papillon moyen à grand, long de 27 à 31 mm dont l'envergure varie de 40 à 70 mm au vol en zig-zag.

     

    Le dessus des ailes est fauve orangé ponctué de taches noires et de taches blanches. La pointe des ailes antérieurs, est de couleur foncée ponctuée de blanc alors que les ailes postérieurs plus claires présentent une série de 4 à 5 points foncés.

     

    Sur le revers des ailes postérieures on note des nervures blanches et 5 ocelles bleus.

     

    Les papillons migrants des pays du sud vers le nord sont reconnaissables à la couleur délavée, presque terne, de leurs ailes due à l'altération des écailles qui les composent.

    Les deux sexes sont semblables.

    Les pontes en Europe peuvent donner deux à trois générations jusqu'en octobre .

    Les papillons, se déplaçant par groupe de quatre ou cinq à une vitesse de 25 à 30 km/h, peuvent couvrir près de 500 km en un jour, ne faisant que de rares pauses pour se nourrir sur les fleurs de chardon . C'est probablement, parmi les papillons, le plus grand migrateur connu .

    En Asie (en Inde) elle est aussi reconnue comme étant une espèce migratrice.

     

    Les chenilles sont verdâtres ou violettes, avec des marbrures noires et des épines jaunes.

    Les plantes-hôtes sont variées, grande ortie, chardon mauve sauvage, tussilage, bardane, artichaut, lavande, cirse.

     

     


     

    La Petite Tortue ou Vanesse de l'ortie

    Il appartient, comme tous les Nymphalidae au sous-ordre des Ditrysia qui regroupe des papillons dont les femelles possèdent un organe sexuel d'accouplement différent de celui qui est utilisé pour la ponte. Il est phylogénétiquement proche d'espèces telles que le Robert-le-Diable, le Paon du jour, le Morio, ou encore de la Grande tortue qui lui ressemble mais est plus grande d'un centimètre.

    Il n'existe pas de dimorphisme sexuel chez ce papillon : mâles et femelles ont une taille équivalente (de 40 à 55 mm d'envergure) .

     

    Le dessus des ailes est caractérisé par une couleur dominante orangé et, sur le bord postérieur externe, des formes en demi-cercles bleus, entourées de noir, formant un feston. La partie des ailes proche du corps présente une zone brun terne. Le bord antérieur des ailes antérieures est orné de trois taches d'un brun presque noir, rectangulaires. Celle du centre est généralement plus marquée et bordée de part et d'autre d'une zone orangée très pâle, plus claire que la couleur de l'aile, d'une teinte proche du jaune d'or. La plus externe est bordée vers l'extérieure non pas de jaune d'or, mais de blanc. Trois autres taches brun-noir, dont la taille et le contour diffèrent selon le spécimen, ornent le centre de l'aile antérieure.

     

    Le corps est brun foncé et poilu. Les yeux sont également foncés. Les antennes sont finement striées de blanc et leur extrémité est ornée d'un point blanc. Les ailes sont garnies de deux petites excroissances pointues : la plus petite se trouve près du bord antérieur des ailes antérieures, l'autre, en arrière du papillon, sur la bordure postérieure des ailes postérieures.

     

    Le dessous des ailes est terne, orné d'un motif discret qui évoque la couleur d'une écorce ou de feuilles mortes, ce qui aide le papillon à rester camouflé lorsqu'il hiberne. S'il ouvre brutalement les ailes, les couleurs vives qui ornent leur face supérieure semblent contribuer à pouvoir effrayer certains de ses prédateurs (ceci a été expérimentalement confirmé au moins pour les oiseaux jeunes et/ou inexpérimentés ).

    L'adulte (imago) émerge de son cocon de début juin à août (plus tôt, dès février dans les régions très chaudes). Il y a une, deux ou trois générations annuelles. Au sud de l'Europe (sud de la Loire en France), le papillon produit deux, voire trois générations par an, la seconde ou troisième hivernant dans les anfractuosités d'arbres morts, dans les rochers voire dans les maisons, les greniers.

    La Petite tortue hiverne dans les granges et dans les habitations, une partie des hivernants sont mangés par les araignées . Les survivants se réveillent vers mars-avril .

    Après avoir hiverné, le papillon vole dès février et on en rencontre jusqu'en octobre.


     

    « PapillonsPigeon sur un arbre au bord de mer »
    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :