• Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Le mâle est très beau avec ses couleurs magnifiques !

    il n'est absolument pas farouche et il va à terre façilement.

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

     

      

    Il existe en Europe deux espèces de pinsons :

    • Le Pinson des arbres, le plus répandu
    • Le Pinson du Nord, qui ne niche qu'en Scandinavie et en Sibérie, mais qui migre en hiver vers l'Allemagne et jusqu'à la Mer Méditérranée.

    Le bec du pinson lui permet de manger des graines et des noyaux. Le plumage du mâle est multicolore. Sa tête possède un capuchon gris, son dos est roux, ses joues et son poitrail sont rose orangé. Ses ailes sont barrées de blanc. Le plumage peut varier en fonction des régions.

    texte : Wikipédia

    Il sont souvent dans les sapins et à terre pour se nourrir.

    Ils sont souvent en couple .

    In Europe there are two species of finches:
    The Chaffinch, the most common
    The Brambling, which breeds only in Scandinavia and Siberia, but migrates in winter to Germany and to the Mediterranean Sea.

    The beak of the finch allows him to eat the seeds and cores. The plumage of the male is multicolored. His head has a gray cap, his back is red, his cheeks and chest are orange-pink. Its wings are barred with white. The plumage can vary by region.

    text: Wikipedia

    They are often in the trees and on the ground to feed.

    They are often in pairs.

     

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  •  

    Le pinson des arbres adulte, d'environ 15 cm de long, ainsi que le juvénile possèdent deux barres alaires blanches, assez significatives et la queue est gris-ardoisé au centre, avec les rectrices blanches.

    Le bec du pinson est gris-bleu en été et se brunit en hiver, et ses yeux sont marron foncé.

    Ses pattes et ses doigts sont brun clair à gris foncé .

     L'hiver, le plumage du pinson se ternit légèrement.

    Adulte, il pèse entre 20 et 25 g.

    Attention à la confusion possible, notamment en vol, du pinson des arbres avec le pinson du Nord , assez semblable à la différence de son croupion blanc et de ses couleurs plus orangées.

     

    Le chant du pinson des arbres est une série brève, mais vigoureuse, de notes descendantes s'achevant sur une fioriture finale plus complexe, par exemple : « tchip-tchip-tchip-tchip-chett-chett-chett-chett-diddip-diddiooo ». Il comporte de nombreuses variations (individuelles et régionales). Son cri à l'arrêt est un typique « pink-pink », bien audible, et au vol c'est un « yùp-yùp », plus discret. Son cri d'alarme est un « tseee » ténu. Son cri de rut, lui, est variable, allant du « ruit » au « pchuîît ». Il fait aussi parfois entendre un « hweet » demandeur. Et lors des migrations les groupes lancent un « tchoop-tchoop » assez bas.

     

    Au posé, il lance un « pink » explosif alors qu’en vol il émet habituellement un « yup » plus doux. Un « riiit », parfois appelé « cri de pluie », traduit une fonction mal déterminée, entre contact, alarme et marquage du territoire. Le chant est typique, stéréotypé, vigoureux et inlassablement répété. Il consiste en une courte strophe de quatre ou cinq notes aiguës et rapidement débitées, suivie d’une seconde strophe descendante et terminée par un trille éclatant. Début mars, les mâles commencent à bredouiller des chants informes ne possédant que la phrase du début. Avec le temps, ils gagnent en puissance et en durée jusqu’à l’obtention du chant complet avec la fioriture finale. Des variantes locales appelées « dialectes » ont été détectées, à la fois, dans les cris et les chants.

    Le pinson des arbres peut vivre 5 ans, parfois jusqu'à 10 ans.

    Il est inféodé globalement aux bois de conifères, décidus ou mixtes en plaine et en moyenne montagne. Mais il fréquente aussi les forêts claires avec leurs lisières et leurs clairières, les landes, les taillis, les vergers, les bosquets, les cultures, les parcs et les jardins des villes et des villages, autant de zones boisées pourvu qu’il dispose d’espace libre entre les arbres d’où sa rareté en forêt dense. Il est très répandu et son adaptation aux milieux ouverts transformés par l’homme a probablement contribué à son extension.

    Son bec, à la fois large à la base et pointu, traduit une adaptation alimentaire mixte de graines et d’invertébrés. Les graines d’arbres les plus prisées sont celles de hêtres (Fagus), d’érables (Acer), de bouleaux (Betula), d’aulnes (Alnus) et de résineux. Les bourgeons, baies et fruits sauvages et cultivés ainsi que les graines des plantes herbacées et céréalières (surtout le colza) sont aussi consommés mais en période de reproduction le régime devient nettement insectivore. Les pinsons des arbres capturent des insectes dans les branches et sur les feuilles, voire au cours de petits vols vifs et acrobatiques.

    Copie : Wikipédia

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pinson_des_arbres

    Chaffinch adult, about 15 cm long, and the juvenile have two white wing bars, significant enough and the tail is slate gray in the center, with white feathers.

    The beak of the finch is blue-gray in summer and winter browns, and his eyes are dark brown.

    His legs and toes are light brown to dark gray.

     In winter, the plumage of finches tarnishes slightly.

    Adult weighs between 20 and 25 g.

    Attention to the possible confusion, including theft, chaffinch chaffinch with the North, quite similar to the difference of its white rump and colors more orange.

     

    The chaffinch song is a series of brief but vigorous, descending notes ending on a final flourish more complex example: "tchip-tchip-tchip-tchip-Chett Chett--Chett Chett-diddiooo-diddip- ". It has many variations (individual and regional). Crying out stop is a typical "pink-pink", although audible, and theft is a "yup-yup" more discreet. His cry of alarm is a "tseee" tenuous. His cry of rut, it is variable, ranging from "ruit" to "pchuîît." It is also sometimes hear a "hweet" applicant. And during migration groups launch "tchoop-tchoop" low.

     

    To put it launches a "pink" explosive when in flight usually gives a "yup" softer. A "riiit", sometimes called "cry rain", translated a poorly determined between contact, alarm and marking territory. The song is typical, stereotypical, vigorous and repeated endlessly. It is a short stanza of four or five high notes and quickly cut, followed by a second verse down and ended with a trill bright. In early March, the males begin to stammer songs shapeless with only the words at the beginning. Over time, they gain power and duration until the song complete with final flourish. Local variations called "dialects" were detected, both in the songs and cries.

    Chaffinch can live 5 years, sometimes up to 10 years.

    It is generally subservient to coniferous, deciduous or mixed in plain and mountain. But he also frequents woodlands with their edges and clearings, heaths, thickets, orchards, groves, crops, parks and gardens of towns and villages, many forested areas provided it has clearance between the trees where its rarity in rainforest. It is widespread and its adaptation to open environments transformed by man has probably contributed to its extension.

    Its beak, both broad at the base and pointed reflects an adaptation food mixed seeds and invertebrates. Tree seeds are the most popular ones beech (Fagus), maple (Acer), birch (Betula), alder (Alnus) and softwood. Buds, berries and wild fruits and seeds and cultivated herbs and cereals (especially rape) are eaten but breeding regime becomes much insectivore. The chaffinches capture insects in the branches and leaves, even in small lively and acrobatic flights.

    Copying: Wikipedia

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Pinson_des_arbres

     

    http://ekladata.com/nH_YQ96vD6ZucTtgZCeKxi283Yk/pinsondesarbres.wav

    Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique